Gabon : 668 enfants accèdent à la citoyenneté et à la protection civile

 Initié par le gouvernement gabonais, via le ministère de la Santé et des Affaires Sociales, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef). 668 enfants apatrides ont récemment reçu leurs actes de naissances dans les départements du Woleu (Oyem) et Haut-Ntem (Minvoul).

En effet, sur 1 174 dossiers enregistrés lors de l’opération d’enrôlement lancé par les autorités gabonaises. 668 jugements supplétifs ont déjà été établis par les magistrats du tribunal d’Oyem puis transcrit en actes de naissance par les centres d’état civil d’Oyem et de Minvoul.

C’est donc 668 enfants apatrides qui ont officiellement reçu leurs actes de naissance lors de la cérémonie qui s’est déroulée à l’Hôtel de Ville d’Oyem, en présence du gouverneur du Woleu-Ntem, Jules Djéki, du procureur de la République près le tribunal de première instance d’Oyem, Périne Ada Obiang et d’autres autorités civiles et militaires de la localité.

«Beaucoup de compatriotes accèdent désormais à la citoyenneté et à la protection civile. C’est un processus qu’il faut encourager. Nous ferons le maximum pour faire en sorte qu’au niveau de la province, qu’il y ait moins de cas de cette nature », a fièrement déclaré le gouverneur du Woleu-Ntem, Jules Djéki.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top