Gabon: clôture à Libreville des cinq ateliers organisés par le chapitre Gabonais de l’internet Society

L’internet est présent dans notre vie quotidienne. Il devient difficile d’y échapper. La série d’ateliers en relation avec les grandes thématiques liées au développement de l’Internet au Gabon, organisée durant 3 jours à Libreville par l’Association Internet Society Chapitre du Gabon (ISOC Gabon), s’est achevée le 24 février 2022.

C’est au total cinq ateliers organisés dans l’objectif de promouvoir l’accessibilité de l’internet sur l’ensemble du territoire national qui ont eu lieu à Libreville, aussi bien en présentiel qu’en distanciel.

Initiés sous le thème « Promouvoir et renforcer l’internet pour tous au Gabon », ces ateliers organisés par Internet Society Chapitre du Gabon avaient pour objectif de contribuer à travers des échanges à désenclaver des communautés qui ne sont pas couvertes en réseau télécom, car jugées peu rentables par les opérateurs de téléphonie mobile.

La démarche méthodologique d’organisation de ces activités s’articule autour de quatre étapes principales. La conception du modèle ISOC Gabon, comme une composante de la société civile locale. L’identification et la mobilisation des partenaires potentiels, susceptibles de mettre à la disposition du projet, leurs diverses expériences. Le lancement effectif de la mise en œuvre du projet et la construction du modèle de restitution des travaux.

Même si l’internet a connu un boom impressionnant ces dernières années. Selon les chiffres relevé dans le Tableau de bord de l’économie produit par la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF) le Gabon comptait déjà en 2019 plus 2 057 427 d’abonnés à l’internet soit l’équivalent de sa population, il faut reconnaître qu’il n’est pas encore accessible à tous et ce malgré les investissements consentis depuis 2009 par le gouvernement. Ce qui nécessite un désenclavement de tout le pays. Son développement nécessite la contribution de tous les acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top