Gabon : concertation autour du challenge de l’adéquation formation-emploi dans le tourisme-hôtellerie

Les acteurs de la formation professionnelle et les acteurs économiques des secteurs tourisme, hôtellerie et restauration, ont ouvert le 9 mars à Libreville un atelier de concertation de 48 heures, visant notamment à régler l’épineux problème de l’inadéquation formation-emploi, en vue de favoriser l’insertion professionnelle de plusieurs jeunes.

Le Plan d’accélération de la transformation (PAT), sur la période 2021-2023, en étendard, les autorités gabonaises s’activent pour une meilleure adéquation  entre l’offre de formation et les débouchés. C’est dans cette optique que s’est ouvert, le 9 mars à Libreville, l’atelier de concertation entre les acteurs de la formation professionnelle et les acteurs économiques des secteurs tourisme, hôtellerie et restauration.

«L’atelier qui s’ouvre de jour est donc l’occasion de matérialiser le partenariat public-privé en vue de l’ouverture de nouvelle filières dans les secteurs de l’hôtellerie et le tourisme au centre Basile Ondimba», a indiqué Arielle Aurore Ambengat, la directrice générale de la formation professionnelle. 

Durant deux jours, il s’agira d’un partage d’expérience et d’idées dans la perspective de faire émerger l’intérêt général. «Cette concertation nous permettra entre autres, d’affiner ensemble l’offre de formation du centre de formation professionnelle Basile Ondimba de Libreville dans vos secteurs respectifs d’une part et d’établir un répertoire des métiers de vos secteurs identifiés comme un vivier d’emploi direct et indirect d’autre part», a déclaré le responsable du PAT Task force Célestine Oguewa, lors de l’ouverture des  travaux.

«L’enrichissement de cette offre de formation actuelle, nous l’espérons en n’en point douter, résoudra progressivement l’épineux problème d’inadéquation formation/emploi en vue de favoriser l’insertion professionnelle de plusieurs jeunes et réduire in fine le chômage de cette tranche de la population», a indiqué Célestine Oguewa.

Le Gouvernement gabonais entend depuis une décennie, à travers certaines initiatives, mettre en œuvre la politique du Président de la République, Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, en matière d’emploi, qui consiste à offrir aux jeunes gabonais, des formations en adéquation avec les besoins actuels et futurs du marché de l’emploi.

Cette politique du président de la République a été traduite en actes concrets par notamment par la réhabilitation d’une partie du centre de formation et de perfectionnement professionnel Basile Ondimba de Libreville, choisi pour accueillir quatre nouvelles filières dédiées à l’hôtellerie et la restauration. Cette réhabilitation s’inscrit dans le cadre du projet de développement des compétences et de l’employabilité, initié par le gouvernement en partenariat avec la banque mondiale.

Les recommandations à l’issu de ces travaux doivent déboucher sur la signature d’une convention de partenariat entre la formation professionnelle et le secteur de l’hôtellerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top