Gabon/ Conflit homme- faune: des assises pour trouver des solutions aux problèmes des pachydermes.

11.959 plaintes  ont déjà été enregistrées depuis 2016 au Gabon. Des plaintes liées à la dévastation des plantations et habitations par les pachydermes et autres animaux sauvages.  Ce 15 décembre  des assises ont débuté  dans le pays pour trouver des solutions à ce problème  qui plonge les populations des zones rurales dans une extrême pauvreté.  
 
Ces dernières années des solutions   et réponses pour  répondre aux attentes des populations face au conflit homme -faune  n’ont toujours pas été données.  C’est dans cette optique, que  le ministère des Eaux et forêts va organiser, du 15 au 17 décembre à Libreville, ‘’Les Assises nationales sur la gestion du Conflit Homme-Eléphant’’. Au Gabon, depuis de nombreuses années, ce conflit a pris des proportions inquiétantes. Sur la période allant de 2016 à 2020, environ 9000 plaintes écrites et orales ont été enregistrées.
 
Pour le ministre des Eaux et Forêts, « en effet, de 2016 à ce jour, le ministère en charge des eaux et forêts a enregistré 11.959 plaintes écrites et de nombreuses autres orales, relatives à la destruction des cultures vivrières, consécutive à l’action des éléphants », a fait constater le ministre des Eaux et Forêts à l’ouverture des travaux de ces Assises.
 
Avant de reconnaître que, « les populations sont en détresse et cela s’entend à travers leurs plaintes, leurs publications sur les réseaux sociaux et autres médias ; et leurs cris de secours multiformes ». Ces assises devraient permettre aux autorités et leurs partenaires de trouver des solutions pour une meilleure  cohabitation  en zone rurale.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top