Gabon / FMI : les arguments qui ont joué en faveur du Gabon.

Après moult discussions entre l’institution financière et  le Gabon, une entente a finalement été trouvée, pour permettre au Gabon d’obtenir l’aide du FMI.    

La préservation du  pouvoir d’achat des ménages,  la révision des exemptions douanières accordées par le Gabon à certaines entreprises,  la lutte contre la corruption ont été des arguments convaincants  pour obtenir  un accord en vue d’un nouveau plan d’aide triennal. En effet, en cette période de crise sanitaire,  le pouvoir d’achat de nombreux ménages est très impacté. Le Gabon pour  ne pas  assister à une flambée des prix sur le marché  en ces temps de crise sanitaire, a opté pour le maintien d’exemptions douanières et fiscales.

De plus pour  garantir le retour à l’équilibre des finances publiques, et éviter l’évaporation des deniers publics,  les autorités ont mis en place des stratégies de   lutte contre la corruption, tel que la task force sur la dette intérieure, les recours systématiques en justice contre les arbitrages sollicités par des opérateurs peu scrupuleux ou encore le fichier biométrique des agents de l’Etat. Autant de mécanismes qui ont joué en faveur du Gabon, lors des négociations avec l’institution financière.

C’est donc  des mécanismes et stratégies   instaurées par les autorités pour ne pas faire peser l’effort sur les Gabonais. Le FMI très attentif aux arguments avancés  par le  Gabon a  décidé d’accompagner le pays dans ses efforts en vue d’apporter un mieux-être aux populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top