Gabon/ grève dans le secteur éducation : les enseignants grévistes seront radiés.

C’est  la décision que vient de prendre le ministre de l’éducation nationale, Daouda Mouguiama,  estimant que,  la grève initiée par les syndicalistes  aurait désormais  une « orientation politique évidente ». Ce dernier vient de décider de radier les enseignants grévistes. 

Depuis quelques mois,  la coalition « Sena Conasysed » deux syndicats de l’éducation nationale actuellement en grève,  paralysent le système éducatif. Le ministère de l’Éducation national, Daouda Mouguiama,  a annoncé la radiation pure et simple des enseignants grévistes. Pour ce dernier,  cette grève n’aurait  pas de sens,  car, dit-il, toutes les revendications opposées au gouvernement par les deux syndicats seraient actuellement prises en compte dans le cadre d’une commission multiparité qui se tient tous les mardis au sein de l’École nationale supérieure. 

« Il s’agit notamment des régularisations des situations administratives, et de l’organisation du concours interne» des revendications prises en compte et régularisées selon l’agenda du ministère de l’Éducation nationale, qui a annoncé la régularisation ces deux dernières années de près de 1430 enseignants. Dans le même temps, 2047 agents auraient été mis en solde. Dans les deux cas, les opérations se poursuivent.
 
Au regard du mutisme des syndicalistes  à vouloir paralyser le système éducatif,  le Pr Mouguiama a tenu à rappeler  à ces derniers, qu’il existe  des textes de loi pour encadrer l’action syndicale, dont l’infraction constitue des fautes. Toute chose qui vient expliquer la décision, de ce dernier, de suspendre les salaires  à compter de ce  mois et  la radiation  des enseignants absents de leurs postes.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top