Gabon/ Nepad : Ossouka Raponda représente le chef de l’Etat à la 38e session du comité d’orientation de l’UA.

Le Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, a représenté le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, ce 25 mai à la 38ème Session du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine sur le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) par visioconférence.

Cette séance de travail a été l’occasion pour le Dr. Ibrahim Assane Mayaki, Secrétaire Exécutif de l’Agence de planification et de coordination du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (AUDA NEPAD), de présenter le rapport annuel de son institution.

Prenant la parole au nom du Chef de l’État, Madame le Premier Ministre a salué l’engagement et la mobilisation des ressources humaines et matériels des pays du continent dans la riposte contre la pandémie à coronavirus. « En ce qui concerne la situation de cette pandémie dans mon pays, le Gabon a mis en œuvre son plan de vaccination, permettant l’administration des doses de vaccin appropriées à presque dix mille personnes dans la catégorie des populations cibles prioritaires » a déclaré Rose Christiane Ossouka Raponda.

Avant de préciser que, dans cette situation de crise sanitaire, plusieurs pays africains ont su faire preuve de résilience, ce en dépit des couacs et retard observés de part et d’autre. “ Je tiens à saluer l’engagement observé dans la mobilisation des moyens tant financiers qu’humains pour contribuer à la riposte continentale contre la pandémie à la covid-19, ainsi qu’au renforcement de la résilience économique post-covid des Etats”, a souligné le Premier ministre.

Les participants à cette 38ème Session du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA sur le NEPAD ont également fait le point d’étape sur la signature et la ratification du Traité de l’Agence africaine des médicaments (AMA) au sein des États. La ratification de l’AMA devrait constituer une avancée majeure pour l’intégration continentale en matière de santé et permettre aux populations africaines d’avoir un accès plus sécurisé aux médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top