Gabon : Présidentielle 2023, le PDG charge Maganga Moussavou

Le président du parti social- démocrate(PSD), Pierre-Claver Maganga Moussavou, lors de l’annonce de sa candidature le lundi 14 mars dernier au siège du parti à l’ancienne Sobraga à farouchement critiqué le pouvoir en place oubliant qu’il avait  été Vice-président de la république. Côté du parti au pouvoir à Louis dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville, la riposte ne s’est pas fait attendre au cours d’une communication rendue publique par la voix du conseiller distingué camarade président, et porte-parole 2,  David Ella Mintsa.

Le porte-parole du PDG, n’est pas allé sur le dos de la cuillère pour charger l’ancien Vice-président et président du PSD qui à hausser critiquer Ali Bongo Ondimba parce qu’il aurait annoncé sa candidature au jardin botanique à l’occasion du 54ème anniversaire du parti démocratique gabonais(PDG) : « chers camarades, 2023 approche à grand pas, je serai là avec vous, la seul issue est la victoire. Une victoire, franche, nette indiscutable, pour que le travail commencé soit achevé ».

En réponse à Pierre-Claver Maganga Moussavou. «  Certes le Gabon a fait le libre choix depuis 1990 de promouvoir le pluralisme politique démocratique, qui permet désormais à tout  compatriote jouissant de ses droits civiques, de faire acte de candidature à toute élection politique. Cependant il n’en demeure pas moins que l’élection présidentielle doit rester ce rendez-vous majeur entre un homme et son peuple »,  a souligné le porte-parole du PDG, avant de marquer son étonnement sur les critiques stériles d’un homme politique qui, depuis des décennies à participer à la gestion du pays.

Pour le porte-parole du PDG, la sixième candidature de Pierre-Claver Maganga Moussavou à une élection présidentielle, montre bien la frustration à la perte de privilèges  du poste qu’il occupait, et ce comportement de reniement est surprenant pour une personnalité  qui a occupé des hautes fonctions au sein du sommet de l’Etat.            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top