Gabon : Quand Jean Gaspard Ntoutoume Ayi dénigre la profession de taximan

Le vice-président de l’Union nationale (UN), Jean Gaspard Ntoutoume Ayi vient une nouvelle fois de s’illustrer négativement en tenant des propos controversé sur la profession de taximan au Gabon.

Ce mercredi 29 juin courant, l’homme à l’égo surdimensionné, l’opposant imbu de sa propre personne a entre deux mots dans un post publié sur sa page officielle Facebook, dénigré la fonction de taximan exercé aujourd’hui par nombre de jeune compatriotes à la recherche d’un premier emploi stable.

« Le gouvernement propose aux bacheliers gabonais de devenir chauffeur de taxi. L’accélération est en marche », a-t-il écrit, un brin dédaigneux considérant ainsi entre autres le taximan comme un sous homme. Une remarque désobligeante et méprisante à l’endroit des compatriotes qui contrairement aux autres tentent de sortir de l’oisiveté afin de prendre soigne de leur famille.

Si ce dernier espérait par ce poste dénigrer une nouvelle fois les actions du gouvernement qui met tout en œuvre pour résorber le chômage dans le pays, c’est raté. Car celui-ci a plus irrité les jeunes pratiquant ce métier qu’autres chose. « Quelle condescendance. Beaucoup de diplômés exercent temporairement cette profession, le temps d’accéder à un emploi stable », a commenté Marc. « Je suis chauffeur de taxi. Ce n’est pas un sous-métier. C’est un métier digne (…) », a rétorqué Félicien, qui travaille à Port-Gentil. 

Autant dire que ce dernier a manqué une occasion de se taire. Surtout si le but selon certains observateurs de la vie politique gabonaise était de s’insurger contre le ralliement de Charles Mba au côté d’Ali Bongo Ondimba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top