Grève des régies financières : Jessye Ella Ekogha annonce de grands changements dans les régies financières

Invité à  l’émission Dafresh Morning il y a quelques jours, le porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha a mis les directions générales des régies financières face à leurs responsabilités en ce qui concerne  le paiement des primes.

La grève des régies financières préoccupe au plus haut point les autorités du pays. En effet, si celle-ci est autorisée en République gabonaise, elle est néanmoins régie par des réglés qui sont entre autres choses de respecter les préavis. Dans l’optique de sortir de cette situation, Jessye Ella Ekogha a rappelé lors de l’émission le Dafresh morning, que les consignes ferme  ont été donnée au gouvernement  pour la régularisation  des arriérés  de salaires dans les administrations.

Une régularisation financière qui ne peut néanmoins se faire sans les agents des régies financières. Ces derniers étant en grève, le porte-parole  est revenu sur les points de désaccord entre les syndicats et leur tutelle. Il s’agit notamment de la collecte des ressources sur lesquelles sont indexées les primes versées aux fonctionnaires des régies financières. Et l’autre point est le nettoyage du fichier des agents des régies financières.

Pour Jessye Ella Ekogha, « il apparaît qu’il y aurait encore des personnes qui ne travaillent plus aux régies financières et qui bénéficieraient de primes ». Un problème qui nécessite, selon  le porte-parole,  un nettoyage du fichier de ces structures.

Interrogé  sur les différents recensements de la fonction publique, ce dernier a indiqué qu’il  s’agit de personnes vivant à l’étranger et qui sont venues uniquement pour pointer avant de repartir ». Le problème étant désormais sur la table du gouvernement, il ressort tout de même que la solution pour en finir avec cette situation d’agents fantômes est la digitalisation des fichiers. Pour l’heure, le nettoyage des fichiers est du ressort des directions générales qui doivent le mettre en pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top