HAC: la Cigale enchantée suspendue pour incitation à la haine

Cette décision sans appelle, prise par la Haute autorité de la communication (HAC) et qui fait suite au dernier numéro dudit journal papier intitulé « La République s’aplatit aux pieds des Arabo-Berbères » est tombée ce jeudi 11 août courant.

En effet, la Haute autorité de la communication a après examen de la Une du journal la Cigale enchantée n°0079 dans sa parution du 11 août qui titre justement « La République s’aplatit aux pieds des Arabo-Berbères » avec en photo d’illustration la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba et son fils ainé Nourddin Bongo Valentin a à titre conservatoire décidé de sanctionner ledit média.

« A l’examen, ce titre constitue une incitation à la haine, à la xénophobie, au racisme, au tribalisme et porte atteinte à la cohésion sociale, à l’ordre public, à la stabilité des institutions et au vivre ensemble, notamment avec les communautés étrangères résidant au Gabon », indique le communiqué de la HAC.

Pour ce faire et en application des dispositions cumulées des articles 52 et 55 du code de la communication gabonaise, le gendarme des médias a pris la décision d’interdire la parution de la Cigale enchantée pendant un mois entier et du retrait immédiat au sein des kiosques du numéro en cause.

Si la sanction est justifiée, on pourrait cependant se poser les questions quant à la légèreté de la peine. Surtout au vu de l’impact qu’aurait pu engendre les propos contenus dans cet article dans la cité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top