Harcèlement en milieu professionnel: Le député Alexandre Awassi opte pour un instrument juridique efficace.

Alexandre Awassi, le député du 2e siège de la commune de Moanda souhaite que le pays modifie et réorganise la loi sur le harcèlement en milieu professionnel au Gabon, du 5 septembre 2016.

Actuellement en examen à l’Assemblée nationale, la proposition de modification de la loi sur le harcèlement, du député Alexandre Awassi devrait permettre d’assurer aux victimes une protection et une prise en charge efficaces et spécifiques. Selon le député, le dispositif actuel notamment le caractère trop général de l’article 257 du Code pénal dans son approche du harcèlement sexuel au titre des atteintes aux mœurs est obsolète.

L’élu du Haut-Ogooué propose « d’avoir un instrument juridique efficace, qui s’attaque au phénomène dans son ensemble et non plus uniquement sur un seul de ses aspects, afin que, à défaut d’arrêter le phénomène dans l’immédiat, qu’on en réduise l’ampleur et punisse les auteurs et les complices avec la rigueur de la justice ».

Avant de préciser que, le Gabon entend en effet « renforcer les dispositifs de prévention et de sanction contre la discrimination et le harcèlement au travail en prévoyant notamment des sanctions pénales en matière de harcèlement moral, ainsi qu’une obligation pour les entreprises de prendre des mesures pour prévenir et sanctionner toute forme de harcèlement ».

Une chose est sûre, cette proposition du député de Moanda pourrait renforcer les différentes réformes de lois civiles et pénales en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes en cours d’adoption à l’Assemblée Nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top