Insalubrité dans le Grand Libreville : Clean Africa finalement plus efficace qu’AGLI

Pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, il semblerait finalement que la société de collecte des ordures ménagées, Clean Africa soit en tout point plus efficace que l’Association Gabonaise de Lutte contre l’Insalubrité (AGLI) tant vantée par ce dernier.

La preuve a été faite lors d’une mission d’inspection conduite dans la nuit du 12 au 13 juillet courant effectuée dans plusieurs quartiers de Libreville par les services techniques et ce, en présence dudit membre du gouvernement. Il ressort de celle-ci que   l’entreprise Clean Africa a collectée à elle seule 98 % des 421 tonnes de déchets collectées contre 2 % seulement pour AGLI.

Un résultat qui contraste avec les affirmations de Lambert Noël Matha qui dans l’optique de remédier au phénomène de l’insalubrité dans le Grand Libreville, a mis en place un « plan d’urgence » pourtant controversé et imposé par la même occasion à l’entreprise Clean Africa un partenaire technique en l’Association Gabonaise de Lutte contre l’Insalubrité.

Il semblerait finalement que Clean Africa n’ait nullement besoin d’un suppléant pour remplir sa mission qui est de collecter les ordures ménagères. Mais bien d’une subvention pour pouvoir sortir des difficultés financières dans lesquelles elle est empêtrée depuis quelque temps déjà et qui sont un frein à l’accomplissement de ces missions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top