ITIE : le premier rapport du Gabon sur les industries extractives attendu pour avril prochain

C’est du moins ce qui ressort du séminaire de sensibilisation à l’endroit du collège de l’administration publique et de la société civile du Groupe multipartite ITIE Gabon sur les principes de la norme ITIE 2019, qui s’est tenu du 5 au 6 décembre 2022  dernier à Libreville.

Suite à son retour en octobre 2021 dernier au sein de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), le premier rapport du Gabon est vivement attendu pour avril 2023 prochain. En effet, selon certaines informations concordantes, le conseil d’administration de l’ITIE accorde une année de préparation au Gabon pour la publication dudit rapport.

« Le premier rapport du Gabon doit être publié en avril 2023. Ce rapport doit contenir des données qui sont exhaustives et fiables. Il était question pour nous d’examiner les éventuelles contraintes qui peuvent nous empêcher d’être prêts à publier notre rapport en avril 2023 et proposer des pistes de solutions pour pouvoir remédier et lever ces contraintes », a déclaré Paul Aimé Bagafou, membre du collège de la société civile.

Notons que selon Didier Revandine, directeur général des Mines, si ce rapport n’est pas élaboré le pays peut faire l’objet d’une suspension voire d’une exclusion de l’ITIE l’année suivante si le rapport n’est pas publié. « Un délai supplémentaire de six mois renouvelables une fois lui est accordé, si le rapport n’est toujours pas publié, le pays se voit radier », a indiqué ce dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top