Jean Francois Ntoutoume Emane épinglé dans une affaire de corruption

L’ancien premier ministre gabonais, Jean Francois Ntoutoume Emane vient d’être reconnu coupable de fraude et de corruption dans l’affaire du Grand Marché de Libreville par la Cour d’Appel de Paris ce 25 mai 2021.

L’Etat gabonais vient enfin d’avoir gain de cause après plus de 5 ans de procédure judiciaire. En effet, après un premier verdict  en faveur des sociétés Webcor ITP et Grand Marché de Libreville (GML) et suite à un recours de l’Etat gabonais auprès de  la Cour d’Appel de Paris, ces derniers viennent finalement d’être condamnées à verser 50 000 euros aux autorités gabonaises.Annulant ainsi, la sentence arbitrale(Arrêt du 25 Mai).

Les faits :

« Il nous souviendra que Jean Francois Ntoutoume Emane encore maire de la commune de Libreville à l’époque avait signé un contrat cadre pour la construction et l’exploitation du Grand Marché de Libreville avec la société Webcor ITP Ltd, basée à Malte. Des avantages fiscaux et douaniers exceptionnels sont ensuite accordés à la société Grand Marché de Libreville, bénéficiaire d’un bail emphytéotique, dont le Maire a lui-même été administrateur.

En février 2015, le ministre de l’Economie, suspicieux, fait « suspendre immédiatement l’application de la convention » fiscale. La décision est contestée par les sociétés Webcor ITP et Grand Marché de Libreville (GML) qui saisissent la Cour internationale d’arbitrage de la CCI à Paris. Résultat : l’Etat gabonais et la Ville de Libreville sont condamnés à verser aux plaignants un total de 92 millions d’euros », rapporte nos confrères de l’Agence ecofin.

Notons que lors de son verdict, la Cour a constaté qu’en 2012, Webcor ITP s’est engagée par courrier à prendre en charge le voyage de noces de M. Jean Francois Ntoutoume Emane : Ce « cadeau de mariage » précise la Cour d’Appel, comprend plusieurs billets d’avion en « Business Class » pour des trajets entre Libreville, Johannesburg, Durban et Cape Town pour le maire et son épouse, un service d’accueil VIP personnalisé, ainsi que le coût des séjours hôteliers à Cape Town à l’Hôtel Twelve Apostles, en « Suite Double avec petit déjeuner inclus et Arrangement spécial Lune de Miel « Heaveny Honeymoon Package ».

Autant dire que l’ancien premier ministre, et désormais leader politique de l’opposition, Jean Francois Ntoutoume Emane est plus que jamais aujourd’hui dans de sales draps. Ce dernier devra faire face à la justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top