Justice: Alain Bâ Oumar condamné par la Cour d’appel de Libreville

Ce  mardi 7 décembre courant, le président de la Confédération Patronale Gabonaise a finalement été condamné à un an de prison avec sursis assortie d’une amende 1 million de Fcfa par la Cour d’appel de Libreville. Ce dernier comme d’autres patrons d’entreprises a été reconnus couple de malversation.

Le patron des patrons,  Alain Bâ Oumar  a été épinglé par la justice et reconnu  coupable  de malversation. Il lui est reproché d’avoir empoché 600 millions de FCFA  pour des travaux de connexion des établissements d’enseignement primaire et secondaire du Gabon qui n’ont jamais été effectués.  Pour toutes ses fautes ce dernier écope désormais  d’un an de prison avec sursis, assortie d’une amende de 1 million de FCFA à payer au Trésor Public. 

En effet, selon les informations sa société IG Telecoma a empoché 600 millions de Fcfa pour entreprendre, dans le cadre d’un marché passé avec l’État, des travaux de connexion des lycées, collèges et écoles primaires du Gabon. Ses travaux n’ont, au final, jamais été effectués. Devant  la Cour d’appel de Libreville, l’entreprise a été reconnue coupable  de faux et usage de faux. 

Alain Ba Oumar, qui représente les PME gabonaises serait comme plusieurs de ses collègues de la CPG, dans des sales draps. Et, à travers cette  décision  de justice  c’est malheureusement l’image de toute la confédération et ses entreprises qui est remise en cause.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top