Kigali à nouveau confiné : le même scénario pourrait planer sur le Gabon

Les autorités Rwandaises ont récemment annoncé le reconfinement de la capitale Kigali et de huit autres districts du pays a vu de l’explosion des cas covid-19 enregistré. Un scénario qui pourrait également survenir au Gabon si la population continuait à faire preuve d’incivisme.

« Les citoyens sont invités à réduire considérablement les interactions sociales et à limiter les déplacements aux seuls services essentiels. Les mouvements et visites hors du domicile sont interdit sauf pour les services essentiels comme la santé, l’achat de nourriture, les banques. Les transports publics de personnes sont également arrêtés, les bureaux des entreprises et administrations fermés, les écoles fermées, les activités sportives et récréatives en plein air interdites et le nombre de personnes assistant aux enterrements plafonné à 15 », a annoncé le gouvernement rwandais dans un communiqué diffusé mercredi soir et rapporté par Voaafrique.com.

Un durcissement drastique des mesures de restriction qui laisse à penser que ce pays qui avait dans un premier temps réussi à contenir la pandémie à coronavirus est actuellement dans une situation des plus critique. Une situation tant redoutée au Gabon mais qui pourrait fort bien se concrétiser au vu du relâchement du respect des mesures barrières par la population.

Selon les autorités sanitaires gabonaises, il est possible pour notre pays de ne pas retraverser cette situation au combien stressante pour tout le monde. Il faudrait pour cela que l’ensemble de la population décide non seulement de respecter les mesures barrières édictées par le gouvernement. Mais aussi et surtout, que le plus grand nombre accepte d’aller se faire vacciner volontairement.

Rappelons que le Gabon dispose actuellement de milliers de doses de vaccins Sinopharm, SputnikV et bientôt le vaccin américain Johnson & Johnson. Et que dans la plupart des pays où plus de la moitié de la population a été vaccinée, la vie a repris son cours. La vaccination étant désormais l’ultime moyen de venir à bout de cette pandémie et donc de reprendre progressivement une vie normale, il est donc demandé à la population d’appeler gratuitement le 1314 pour se faire enregistrer et être orienté vers un centre de vaccination. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top