La BEAC déclare le Gabon leader de la transformation de bois en zone CEMAC

C’est du moins ce qui ressort de son dernier rapport sur l’Indice composite des cours des produits de base (ICPPB) au 2e trimestre 2022. La Banque centrale révèle qu’en interdisant les exportations des grumes en 2010, le Gabon a su profiter de l’industrialisation de sa filière bois.

Selon le ministère de l’Économie, l’activité de production des industries du bois au Gabon a crû de 5,3 % au terme du second trimestre 2022 par rapport au trimestre précédent. « Une nouvelle fois, cette bonne orientation de la production est corrélée à la consolidation du tissu industriel, mais également à la montée en puissance des unités installées récemment. De même, le bon approvisionnement en grumes a permis d’atteindre cette performance », apprend-on. 

Désormais leader de la transformation du bois dans la zone CEMAC, le rapport de la BEAC sur l’Indice composite des cours des produits de base a indiqué que le Gabon transforme jusqu’à 69 % de son bois, dont seulement 31 % de la production est expédiée vers le marché international. Loin derrière lui, on retrouve le Cameroun qui lui transforme à peine 36 % de sa production et exporte jusqu’à 64 % vers l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top