La CEEAC et l’ICAT aspirent à plus de transparence climatique

Lors de la conférence de presse animée le 31 août courant à Libreville, le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), Gilberto Da Piedada Verissimo a annoncé la mise en œuvre dans les plus proches délais, des activités du Centre régional sur la transparence climatique.

Au cours de cette sortie médiatique, le patron de la CEEAC a laissé entendre que bien que mettant en œuvre suffisamment d’action dans la lutte contre les changements climatiques, « il est de bon aloi de se poser la question de savoir si nous sommes suffisamment transparents dans ce que nous faisons pour justifier le leadership que nous réclamons et nous attirer le respect des autres », a-t-il indiqué

En effet, le projet du Centre régional de transparence de l’action climatique vise, entre autres, à renforcer les capacités des États en matière de lutte contre les changements climatiques et à soutenir les 11 États membres de la CEEAC dans leurs efforts de construire et améliorer des cadres de transparences durables et complets.

« Avec la transparence qu’on va renforcer ici dans la région, on peut soutenir les pays pour leur donner les informations pour mieux comprendre les impacts des politiques climatiques », a expliqué Henning Wuester, directeur de l’ICAT. Notons par ailleurs que ledit projet est financé à hauteur de 1,8 dollars américains soit 1,1 milliard de FCFA pour une durée de trois ans par l’Initiative pour la transparence de l’action climatique (ICAT),

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top