La mairie d’Akanda sensibilise les populations sur la construction de la nouvelle voie de contournement d’ADL

Ce projet de sensibilisation est consécutif aux nombreuses critiques des usagers, dénonçant de plus en plus l’immobilisme des autorité devant la recrudescence des embouteillages entre la commune d’Akanda et l’aéroport de Libreville (ADL), avec leur corolaire de retards, voire d’absences au travail. La construction d’une voie de contournement de l’aéroport de Libreville est dans sa phase de missions d’enquête et inventaire des biens.

Pour la mairie d’Akanda, l’objectif de ces travaux vise à améliorer les conditions de vie des habitants de la commune d’Akanda, à créer des emplois, à décongestionner la commune, à faciliter le transport routier du Nord au Sud et aussi à favoriser l’intégration urbaine. Les préparatifs vont actuellement bon train. La mairie, sous la houlette de son édile, Patrick Yvon Rombogouera, est depuis plusieurs semaines engagée dans une démarche de sensibilisation auprès des populations, dans l’optique de faire adhérer la communauté urbaine d’Akanda à ce projet.

Après les missions de sensibilisation instruites par le maire de l’hôtel de ville de la commune, c’était au tour du gouverneur de la province de l’Estuaire de procéder du 10 au 12 février dernier, à l’affichage des listes des personnes qui seront impactées par ce projet de nouvelle route dans la commune d’Akanda.

Marie-Françoise Dikoumba a échangé, le  mercredi 9 février 2022, avec les chefs de quartiers d’Alibandeng, dans le premier arrondissement de Libreville et d’Okala pour la commune d’Akanda. Cette communication consistait donc à présenter les listes provisoires des personnes potentiellement impactées par la destruction des infrastructures se trouvant sur l’emprise du projet.

A travers ces listes provisoires, les ayants-droits sont appelés à confirmer les données collectées sur le terrain par les enquêteurs, ainsi qu’à ouvrir la voie à d’éventuelles réclamations et modifications portant notamment sur : l’identité des propriétaires des biens recensés ; la quantité et la nature desdits biens et les statuts des occupants recensés (propriétaire, locataire, exploitant ou autres) et enfin à de potentiels litiges sur des propriétés et biens.

Le retrait de ces fiches de bien est conditionné par la présentation des pièces suivantes pour les propriétaires, locataires et autres résidents, une carte PAP reçue lors des enquêtes ainsi qu’une pièce d’identité à jour. Tandis que les mandataires devront se munir d’une procuration dûment signée par le mandant et légalisée. Ils devront également présenter la carte PAP du mandant, reçue lors des enquêtes, d’une copie de la pièce d’identité à jour du mandant et enfin d’une pièce d’identité à jour du mandataire », a indiqué Marie-Françoise Dikoumba.

Pour les personnes n’ayant pu retirer leurs fiches de biens, une nouvelle mission de distribution encadrée par le gouvernorat avec le soutien de la mairie se fera à titre exceptionnel dans les quartiers d’Alibandeng (au niveau du carrefour chez le chef de quartier); Et à Okala (chez le chef du quartier Mokolongo- route pavée après la 2e pompe).

A noter que ces missions qui devront être cordonnées par les agents de la mairie, du fait de leur parfaite maîtrise du terrain, permettront également de retourner les fiches de biens signées pour validation selon le calendrier qui se décline comme suit : Jeudi 17 février 2022, de 1h à 16h30 / Vendredi 18 février 2022 de 10h à 19h30 /Samedi 19 février 2022, de 9h à 14h et mardi 21 février 2022, de 13h à 16h30.

Il convient de noter que ce projet de construction de la Nouvelle route et bretelle d’accès à l’Aéroport International de Libreville est intégré dans un ensemble qui inclut le réaménagement de l’aéroport de Libreville, la construction d’une nouvelle aérogare du côté ainsi qu’une voie de desserte qui prendrait son origine au Carrefour Camp de Gaulle, pour déboucher au dispensaire d’Okala.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top