La méthode d’éducation japonaise «kumon » pourrait être implémenté au Gabon

Le ministre gabonais de l’Éducation nationale, Camélia Ntoutoume Leclercq a récemment reçu en audience une délégation d’hommes d’affaires japonais en mission de prospection au Gabon depuis quelques jours. Cette rencontre a été l’occasion pour ladite délégation de présenter au membre du gouvernement la méthode japonaise d’éducation dénommée « méthode kumon ». 

Créée en 1958 à Osaka au Japon, la méthode Kumon repose sur un principe simple : les enfants doivent être encouragés, dès le plus jeune âge, à travailler pour leur propre plaisir, à leur rythme. Pour y parvenir, cette méthode propose une série d’activités rigoureusement conçues pour transmettre des bases solides pas à pas, ce qui permet aux enfants de se sentir progresser. Cet autoapprentissage, clé du succès et donc de la confiance en soi, susciterait le goût du travail et ainsi l’épanouissement à l’école.

« Si cette méthode est adoptée au Gabon, je suis sûr que le niveau d’éducation des enfants gabonais serait amélioré. Elle est conçue pour améliorer le système éducatif au primaire», a déclaré le président de l’Association africaine d’économie et de développement (Afreco) Tetsuro Yano. Selon ce dernier, le ministre gabonais de l’Éducation nationale a donné des instructions à l’équipe technique de faire une étude sur cette méthode. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre le Gabon et le Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top