La Task Force sur la dette : Il s’agit de tenir compte de la réalisation de certains projets.

C’est ce qui ressort de la conférence de presse du porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha, le jeudi 18 novembre dernier après avoir été interrogé par les journalistes sur les nombreux cas de détournements, de corruption et de surfacturation, le porte-parole de la présidence de la République dira que les récente Task Force ont permis de mettre la main sur plusieurs entreprises  après avoir été contraint d’aller au terme des projets de l’Etat au risque d’être traduit en justice.

La Task Force sur la dette a permis d’épingler des entreprises qui ont obtenu des marchés dans des conditions pas tout  à fait nette et claire, ajouté à cela la surfacturation des travaux defois de mauvaise qualité, heureusement qu’un inventaire de toute les sociétés  a été fait a rassuré le porte-parole de la présidence de la République. 

« Le but visé  de la Task Force est de garantir  que des deniers publics soient utilisés dans de bonnes conditions. L’audit mené par cette nouvelle Task Force avait pour ambition de voir si les entreprises qui ont bénéficié des ces marchés ont exécuté les projets dans les normes en tenant compte des différents  cahiers  de charge », a-t-il indiqué. 

Le porte-parole de la présidence de la République  a également annoncé que l’Etat a  sommé les entreprises de respecter les clauses mentionnées dans les cahiers de charge, dans le cas contraire les autorités  n’auront pas le choix que  d’entamer  des poursuites judiciaires.

« Certaines  entreprises qui ont accepté la première condition et  ont repris certains chantiers avec des résultats probants. L’on note dans la livraison une aile de la maternité au CHU de Libreville ; la construction des routes,  des écoles. La  2e Task Force qui a commencé sous peu,  conduira à la  deuxième base navale sur Mayumba dont les travaux ont repris. Tout ceci vise l’amélioration des  conditions de vie des populations », a conclu le porte-parole de la présidence de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top