Lambert Noël Matha remonte les bretelles des agents des forces de police nationale

Conscient de dérives perpétrées dans le pays et plus encore dans le Grand Libreville par certains agents des forces de police nationale, tous de natures à ternir l’image de toute la corporation. Le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha c’est fait le devoir ce 3 août courant de rappeler à l’ordre ces derniers.

A 6 jours de la Journée nationale du Drapeau et à 14 jours de la célébration du 62ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale. Le membre du gouvernement qui entend tout mettre en œuvre pour redorer le blason de ce corps qui a considérablement perdu la confiance de la population, a sévèrement fustigé les actes posés par ces policiers essentiellement motivés par l’appât du gain.

Très remonté, le ministre de l’Intérieur a déclaré devant le haut commandement de la police nationale ainsi que des hommes de rang qu’au « mépris du principe d’éthique et de déontologie pourtant clairement connu de chacun et qui sont sensés incarner la noblesse du Corps auquel vous appartenez et du libre choix de servir sous le drapeau. J’observe que de nombreux agents, par leurs comportements délétères, gangrènent vos rangs, écument les quartiers au moyen d’actes divers d’exactions préjudiciables pour les populations dont votre  mission  principale est  de  les  protéger ».

« J’en veux pour preuve, les phénomènes de racket, d’intimidation, d’abus d’autorité, de violences et de voies de faits qui, chaque jour accroissent le seuil de méfiance, d’inconsidération, voir d’animosité de certains de nos concitoyens à l’égard de la Police », a-t-il regretté. L’objectif étant de renverser la tendance, Lambert Noël Matha a invité chaque policier à reconsidérer ses voies tout en réintégrant le champ de l’exemplarité et de la dignité que confèrent le Corps auquel ils appartiennent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top