L’ANBG explique les retards actuels des paiements des bourses

Le Directeur général adjoint (DGA) de l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), a souligné lundi que la structure fait face à des tensions de trésorerie. Cette situation préoccupante, selon Pascal Obi, est à la base des retards accusés dans le paiement des bourses.

Lundi 31 février, la Direction de l’agence était face aux représentants des mutuelles des universités et grandes écoles du Gabon pour une réunion d’information et de clarification. L’objectif visé était non seulement de rappeler aux uns et aux autres les conditions à remplir pour obtenir une bourse, mais aussi et surtout de faire la lumière sur les retards actuels des paiements des allocations d’études.

« L’ANBG n’a pas de fonds mobilisés. Chaque mois nous faisons une demande d’approvisionnement au Trésor. Qui débloque les fonds selon la disponibilité de la liquidité. Et en ce moment il y a des tensions de trésorerie. Il procéder par priorité. Nous n’avons pas encore été approvisionnés pour régler le mois de janvier. Le montant de règlement des bourses chaque mois, pour plus 35 mille étudiants gabonais, se chiffre en milliards de francs. Soyez patients la situation se régularisera rapidement et les services du Trésor s’y attellent » a indiqué le DGA de l’ANBG, Pascal Obi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top