LANCEMENT DE LA PHASE 2 DU PROJET DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ET RURAL

Le ministre de l’agriculture, Biendi Maganga Moussavou a, ce mardi 11 août 2020, présidé la cérémonie de lancement de la phase 2 du Projet de Développement Agricole et Rural. 

Lancée par visioconférence par le ministre de tutelle, le Projet de Développement Agricole et rural (PDAR) entre dans sa deuxième phase. 

Après le succès de la première phase qui avait débuté en octobre 2006 pour s’achever en septembre 2007, le PDAR relance ses activités. Avec en ligne de mire, la réduction de la pauvreté en milieu rural. 

Le projet a, en effet, pour but de contribuer à la diversification et l’augmentation des revenus des populations rurales et l’amélioration de leurs conditions de vie afin de lutter contre l’exode rural et participer à la diversification de l’économie. 

“Nous ne laisserons rien inachevé, mais au contraire nous allons aller au-delà et continuer dans cette démarche inclusive à travers notre ruralité pour sortir nos populations de la précarité, sortir nos populations de ce cycle de l’exode rural ,et re en sorte que nous les incluions dans cette dynamique de développement impulsée par le Président de la République chef de l’Etat S.E. Ali Bongo Ondimba dans le cadre de la diversification de notre économie” Biendi Maganga Moussavou, Ministre de l’agriculture. 

Exécuté, dans sa première édition, uniquement dans la province du Woleu-Ntem, la deuxième phase touchera cette fois trois provinces parmi lesquelles le Woleu-Ntem, la Ngounié et l’Ogooué-Ivindo.  

Il s’agira de développer les filières porteuses, renforcer les capacités des acteurs des filières prioritaires et de leurs organisations et renforcer les capacités institutionnelles en matière de services d’appui au monde rural. Tout cela dans le but d’améliorer de façon durable les revenus et la sécurité alimentaire des populations des trois provinces retenues. 

Le lancement de cette deuxième phase est la matérialisation de la confiance que les bailleurs de fonds internationaux placent envers Gabon. Ce qui représente une réelle victoire pour le gouvernement qui, au travers de ce projet, s’engage clairement dans la lutte contre l’exode rural en passant par l’autonomisation des populations rurales. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top