Le CHUL met en place une nouvelle stratégie pour tenter de résoudre ses soucis de trésorerie

Empêtré dans des problèmes financiers dus à des difficultés de trésorerie récurrentes. Et dans le souci de trouver une solution pérenne à la crise actuelle au sein de son établissement, le directoire du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a récemment décidé de miser sur l’ouverture de nouveaux services.

L’objectif étant entre autres de faire face à la gronde du personnel soignant qui réclame plusieurs mois d’impayés de différentes primes et l’amélioration de leurs conditions de travail. Ou encore de trouver une issue pour remédier à la dégradation des rapports de confiance entre le CHUL et la quasi-totalité de ses partenaires et fournisseurs. Le directoire de cet établissement public a décidé de diversifier ses offres de services.

Il est donc question d’ouvrir au sein du CHUL, de nouveaux services pour renflouer ses caisses. Il s’agit notamment de la réhabilitation de certains bâtiments (traumatologie, maternité, hôtel des gardes et bientôt infectiologie et pédiatrie) ; des innovations thérapeutiques intervenues notamment en neurologie (traitement des AVC ischémiques par thrombolyse).

En cardiologie il sera question de pose des pacemakers et en gastro-entérologie (traitement des hépatites B) ; l’ouverture attendue de nouveaux services (néphrologie, pneumologie et hématologie clinique) ; du renforcement des capacités des systèmes d’éclairage et de distribution d’eau potable, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top