Le Directeur du centre hospitalier d’Oyem dénonce une nouvelle Fake news de Gabon Média Time

Alors que le journal en ligne Gabon Média Time faisait état de l’exercice d’un débit de boissons au sein du centre hospitalier régional d’Oyem, Dr Rick Lauvien Engouang Mezang, le responsable de cette structure hospitalière, a rapidement réagi pour mettre fin à la rumeur. sans fondement

Dans une note parvenue à notre rédaction, le directeur général du centre hospitalier régional d’Oyem fait savoir que : « Le Centre Hospitalier Régional d’Oyem dispose de deux (2) unités de restauration. La première, gérée par un prestataire de service sert pour l’alimentation des malades et du personnel d’astreinte et de garde. Elle est régie par la convention (caduque) signé entre l’hôpital et le prestataire.

La deuxième est un mini restaurant géré par un groupe de personnel de l’hôpital. Ce dernier résulte d’un contrat de gré à gré entre la direction antérieur et le groupe d’agents. Les termes y relatifs permettent audit restaurant de mener une activité de restauration pour les visiteurs et autre personne voulant s’y rendre. A ce jour, on y sert uniquement de la nourriture et de la boisson non alcoolisée contrairement à ce qui se faisait il y a quelques mois en arrière.

A ce jour, les 2 unités fonctionnent normalement selon les nouvelles orientations que leurs gérants ont reçu de la nouvelle direction générale. »

Par ailleurs, le  Dr Rick Lauvien Engouang Mezang précise que : « L’existence des débits de boissons aux alentours et non à l’intérieur de l’hôpital n’est pas un fait nouveau. A ce jour, deux grands bars font face à l’entrée de la structure de soins. Il y a encore quelques temps, certains agents de l’hôpital allaient y passer du temps laissant de côté les postes de travail. Les mesures prises par le nouveau directoire ne permettent plus à un agent en service de se retrouver en dehors de son poste et qui plus est, en dehors de l’hôpital.

Les instructions fermes ont été données aux agents de sécurité de veiller à ce que les entrées et sorties de la structure soient régulées et toutes les activités qui se font dans l’hôpital sont désormais règlementées. Quant aux déversements des eaux usées, il serait difficile de le prouver car le système de canalisation de l’hôpital qui était jusque-là non identifié a été remis à jour allant du curage de caniveaux à la mise en place des systèmes d’évacuation, et ce en prévention de la saison des pluies à venir. Les images annexées à la présente note faisant foi. »

Autant dire que ce responsable invite pour l’occasion la population à prendre avec des pincettes certains articles notamment celui-ci. Dans ce cas précis, le journal Gabon Média Time n’a pas pris le soin de vérifier convenablement ses informations et n’a pris que les éléments qui étaient intéressants pour lui. Pas plus, pas moins ! Une fake news de plus à inscrire à son actif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top