Le Gabon bénéficie d’un financement de la BAD pour renforcer l’employabilité des jeunes.

Le gouvernement gabonais a récemment bénéficie d’un financement de près de 84,63 millions d’euros du groupe de la BAD (Banque africaine de développement) pour  renforcer l’employabilité des jeunes et améliorer la protection sociale (RCEJPS).

Dans un communiqué publié le jeudi 21 avril, la Banque africaine de développement avait indiqué l’adoption par son Conseil d’administration du projet de la « Stratégie de partenariat » entre 2016 et 2020 entre l’institution financière et le Gabon.

En effet, il prévoit l’augmentation et la diversification de l’offre de formation professionnelle et d’enseignement technique à destination des jeunes de 14 à 35 ans, lesquels représentent 40% de la population du Gabon, soit 720 000 personnes. Mais il doit aussi bénéficier aux 25 000 apprentis, formateurs, inspecteurs et gestionnaires de 19 établissements, dont sept pour la formation professionnelle et neuf pour l’enseignement technique.

Notons que le gouvernement gabonais a requis le financement de ce projet en réponse à la hausse du chômage des jeunes dans le pays accentué principalement par la crise actuelle. En effet, le chômage affecte les plus jeunes actifs soit 35,7% des actifs de 15 à 24 ans, et de 25,9% des actifs de 25 à 34 ans. Par ailleurs, les actifs de niveau secondaire notamment le 1er cycle général et technique sont les plus touchés avec des taux de chômage respectif de 24 et 27%. Cette situation est due entre autre à l’inadéquation de la formation avec les besoins en main d’œuvre du secteur productif et la faible qualification des sortants du système.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top