Le Gabon compte doubler ses emprunts extérieurs à 638,8 milliards FCFA pour l’année 2022

Le gouvernement gabonais compte emprunter 638,8 milliards de FCFA auprès des bailleurs extérieurs, d’après  les prévisions de la loi de finances 2022. Cette caisse est en hausse de 425 milliards de FCFA par rapport aux prévisions de 2021. Soit une augmentation d’un peu plus de 199 % de glissade annuelle.

Les fonds seront affectés à financer les projets de développement du Gabon. De ce fait, pour l’année 2022, le pays pourrait recevoir de l’Agence française de développement, une somme d’un montant de  60,7 milliards de FCFA pour le renforcement des structures sanitaires (PNDS II), la réhabilitation du Transgabonais et le programme d’investissement dans le secteur de l’éducation.

Pareillement, un prêt de 104,4 milliards de FCFA de la Banque africaine de développement (BAD) pour financer le programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement, le projet d’appui à la diversification de l’économie gabonaise (Padeg), et appuyer le programme Graine et l’employabilité des jeunes pour leur autonomisation.

Par l’entremise de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), la Banque mondiale  accordera un prêt de 42,5 milliards de FCFA au Gabon pour le développement de la statistique, le E-Gabon, le projet d’appui à l’employabilité des jeunes et le renforcement des capacités des services ruraux …

Pour l’aménagement du bassin versant Terre nouvelle dans Libreville, le Gabon prévoit de s’endetter à hauteur de 5,6 milliards de FCFA auprès de la Banque islamique de développement (BID). Et de 6,7 milliards de FCFA auprès de Eximbank China pour la construction de 3 centres de formation professionnelle, et la route Farasol Mbegha ceci dans le programme du plan d’accélération pour la Transformation(PAT).

Le Projet de développement agricole et rural n’est pas en reste, il   bénéficiera d’une enveloppe de 1,3 milliard de FCFA du Fonds international de développement agricole (FIDA). Le pays  attend aussi un appui budgétaire de 54,4 milliards de FCFA du Fonds monétaire international (FMI) et 7,5 milliards de FCFA de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC).

Pour ce qui est des tirages sur le marché financier régional, le Gabon prévoit d’emprunter la somme de 100 milliards de FCFA au titre des obligations du trésor assimilables et 251,4 milliards de FCFA d’obligations du Trésor par appel public à l’épargne (APE). Soit un total de 349,9 milliards de FCFA.

D’après les données de la note de conjoncture sectorielle de la direction générale de l’Économie et de la politique fiscale, l’encours de la dette publique du Gabon au cours de cette période a augmenté de 14,7 % à 6539,9 milliards de FCFA en juin 2021.

RépondreTransférer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top