Le Gabon de nouveau éligible au Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme

Le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong accompagné de Son Ministre Délégué, Justine Libimbi Epse Mihindou, a eu une séance de travail, le lundi 23 janvier 2023 avec la Présidente du Comité de coordination multisectoriel de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme (CCM – Gabon) en présence des Représentant de l’OMS, du Directeur général de la Prévention du Sida et des Directeurs des Programmes concernés.

Cette rencontre fait suite à l’éligibilité du Gabon au Fonds mondial pour l’allocation d’un montant de 8 millions de dollars soit environ 4 822 000 de francs CFA destiné à lutter de manière intensive contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme pour le cycle 2023-2025. A cette occasion, le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, a rappelé à l’assistance que cette allocation a été rendue possible grâce à l’implication et à l’engagement personnel du Chef de l’Etat sur ce dossier.

« Je profite de cette rencontre pour vous informer que c’est grâce au plaidoyer du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, que le Gabon a été à nouveau éligible au Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme après une suspension d’environ 15 ans » a-t-il indiqué.

Aussi, afin d’accélérer la procédure d’acquisition dudit fond et tenant compte des instructions du Chef de l’Etat, le Ministre a invité la Président du CCM-Gabon à accélérer le processus d’acquisition des fonds en mettant à disposition du Fonds mondial l’ensemble des documents nationaux y relatifs tels que les Plans nationaux stratégiques de lutte contre les trois maladies concernées, les compte de la santé ainsi que le plan national de développement sanitaire (PNDS).

Pour un meilleur suivi de la procédure, le membre du gouvernement a invité le CCM-Gabon à lui proposer dans les meilleurs délais, un chronogramme d’activités restantes. Une rencontre avec les différents partenaires au Développement du Ministère est prévue à cet effet en vue d’une appropriation de ce dossier pour une meilleure coordination et une mutualisation des interventions au bénéfice des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top