Le Gabon devient officiellement membre du Commonwealth

A l’occasion du 26ème Sommet des chefs d’État et des gouvernements du Commonwealth, le Gabon a officiellement été admis comme membre de cette grande famille, désormais forte de 56 pays.

L’adhésion du Gabon au Commonwealth a été acquise au terme d’un processus rigoureux et exigeant, long de 18 mois. « C’est un moment historique ! Une nouvelle page importante de l’Histoire du Gabon s’ouvre 62 ans après son Indépendance », a déclaré le Président de la République et chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

« L’adhésion du Gabon au Commonwealth est la reconnaissance du rôle de plus en plus important joué par le Gabon sur la scène internationale, en particulier sur la question du climat où notre pays est en première ligne », a-t-il ajouté, soulignant qu’il s’agissait d’une «victoire diplomatique majeure ».

Pour le Gabon, l’adhésion au Commonwealth constitue un tournant géopolitique majeur et représente une opportunité historique en termes de développement tant sur le plan économique, que diplomatique et culturel.

En effet, cette adhésion a plusieurs avantages. D’abord sur le plan diplomatique. Et ce, avec un focus important sur la diplomatie verte avec laquelle l’organisation et le Gabon sont en accord, sur le plan économique avec une facilitation d’accord commerciaux entre les membres de cette organisation, un appui sur la zone de libre-échange continentale par exemple.

Mais aussi sur les synergies à créer avec les différents membres, avec entre autres des échanges d’expérience et de bonnes pratiques. Désormais, le Gabon aura accès à certains outils qui faciliteront les politiques publiques menées dans le pays. Pour rappel, l’anglais est de loin la langue la plus parlée dans le monde. Elle est aussi bien la langue des affaires que celle utilisée dans le domaine de la connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top