Le Gabon est un pays exemplaire dans la réduction des CO2 en Afrique

Le Gabon qui est l’un des deux poumons verts de la planète et par ailleurs en première ligne dans la lutte contre le réchauffement climatique, est considéré, avec le Costa Rica, comme le pays le plus positif en carbone. En d’autres termes, l’un des pays qui qui absorbe le plus de CO2 par rapport à ce qu’il n’en émet.

Le Gabon se présente aujourd’hui comme un meilleur élève en matière de réduction de la déforestation sur son territoire. Cette assiduité a fait de lui le premier pays d’Afrique à recevoir des paiements basés sur les résultats pour la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

« Ce versement était proportionnel à nos réductions historiques d’émissions en 2016 et 2017 à 5 $/tonne. Nous travaillons pour que ces fonds de 17 millions de dollars financent des projets qui préservent les forêts du Gabon. La semaine africaine du climat ouvre une autre voie au Gabon pour finaliser les systèmes qui seront nécessaires pour permettre au pays de vendre officiellement des crédits carbones à l’avenir », avait renseigné le professeur Lee White.

Réussir à réduire ses émissions de CO2 et à protéger des habitats essentiels, est en effet un exploit pour un pays comme le Gabon. Les récompenses attribuées au Gabon soulignent le pouvoir du travail qui est actuellement entrepris par les autorités pour que leurs efforts soient reconnus.

« En 2021, la forêt gabonaise a capté 115 millions de tonnes de CO2, quand son activité (énergie, transports, ville, etc…) a émis moins de 10 millions de tonnes de CO2, soit + de 100 millions de tonnes de CO2 captés. Le Gabon est l’un des pays les + positifs au monde », a jugé utile de twitter Alain Claude Bilié By Nze.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top