Le Gabon prévoit de développer ses ressources gazières

Cette décision a été davantage confortée avec la dernière décision des Parlementaires européens de désormais classé le gaz et le nucléaire parmi les énergies « vertes » dans l’Union européenne. L’objectif étant d’y attirer les investissements publics et privés.

Grâce à cette décision qui prend effet dès le 1er janvier 2023 prochain, les autorités gabonaises ont indiqué leur intention de développer davantage ses ressources gazières au cours des prochaines années. Ce, dans le but de générer de nouvelles sources de revenus dans un contexte de déclin de la production pétrolière.

Avec des réserves de gaz estimées à plus de 100 milliards de m3,  l’exploitation gazière pourrait sans aucun doute accélérer la transition énergétique et ainsi améliorer l’approvisionnement du territoire gabonais en gaz butane. À cet effet, les autorités gabonaises travaillent actuellement pour passer de l’utilisation du diesel au gaz tant dans le secteur de l’énergie électrique que dans le transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top