Le ministre de la décentralisation dans l’arrière pays du 5 au 27 juillet

Le séjour de la mission de vulgarisation de la réforme sur la Décentralisation, par le Ministre de la Décentralisation de la Cohésion et du Développement des Territoires,  Mathias Otounga Ossibadjouo qui a débuté par la ville Mouila dans la province de la Ngounié  s’étendra dans les autres chefs lieu de province du Gabon.

Pour cette première étape qui lance le début des travaux, le ministre de la Décentralisation a procédé à la visite des locaux de la Direction Provinciale de l’Aménagement du Territoire. Une étape marquée par l’ouverture des travaux relatifs aux différents décrets  adoptés et promulgués.  Notamment la loi organique numéro 001/2014 du 15 juin 2015 relative à la décentralisation, la loi portant transfert des compétences de l’Etat aux Collectivités Locales, le décret numéro 00112/PR/MDCDT du 10 avril 2020 portant création, attributions et organisations du Ministère de la Décentralisation, de la Cohésion et du Développement des Territoires, ainsi que le décret  numéro 000304/PR/MDCDT du 14 août 2020, fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement des organes de la décentralisation. 
 
Un  atelier, à l’intention des élus locaux et des Secrétaires Généraux des Collectivités locales avec pour objectif de responsabiliser les autorités décentralisées et déconcentrées, afin de mieux encadrer les populations et répondre à leurs besoins essentiels, grâce à une organisation rationnelle de la vie administrative et économique a été animé par le ministre de la Décentralisation. En effet, il a été question pour l’équipe qui accompagnait le ministre, d’exposer sur les avancées de la mise en œuvre de la décentralisation, à savoir l’adoption d’un certain nombre de textes en application de la loi organique.
 
Pour rappel, ces textes de lois et règlements confèrent aux gouvernants locaux le pouvoir   d’orienter l’action des collectivités locales vers une vision économique, d’impulser un développement à la base et de rapprocher l’administration des administrés afin de développer la cohésion et le développement des territoires. Les collectivités locales doivent donc être des promoteurs de développement. La mise en œuvre dans les tous prochains jours des organes de la décentralisation permettra une meilleure visibilité de celle-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top