Le nouvel inspecteur général Pierre-Alain Mounguengui, écarté de la course à la présidence de la FEGAFOOT 

La course à la présidence de la Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT) offre de nombreux rebondissements. Le dernier en date est la disqualification d’office de la candidature de Pierre-Alain Mounguengui suite à sa nomination au poste d’inspecteur général des Sports du ministère de la Jeunesse et des Sports lors du Conseil des ministres de ce jeudi 14 avril 2022.

Nommé par décret présidentiel à l’inspection générale des services du département dirigé par le ministre Franck Nguema, Pierre Pierre-Alain Mounguengui, candidat à sa propre succession pour un troisième mandat, se voit donc automatiquement écarté pour le scrutin du 16 avril courant qui désignera le futur président de la FEGAFOOT.

En effet, selon le code électoral de ladite fédération il est interdit à tout candidat d’occuper une autre fonction dans une entité en lien avec le football. C’est donc conformément à ce code et notamment à l’application de l’article 159 de la loi N°033/2020 du 22 mars 2021 portant orientation de la politique nationale du sport que Jérôme Efong Nzolo s’est vu retiré de la liste des candidats le mercredi 13 avril 2022.

Ce dernier qui occupait le poste de directeur général adjoint de l’Office national de développement  du sport et de la culture (ONDSC), a néanmoins été relevé de ses fonctions suite au conseil des ministres le rendant à nouveau éligible à la présidence de la FEGAFOOT contrairement à Pierre-Alain Mounguengui désormais hors-jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top