LE PAIEMENT DES TENANCIERS DES BARS ET DÉBITS DE BOISSONS DÈS CE LUNDI 15 FÉVRIER 2021.

C’est l’annonce faite par le Ministre du Commerce Hugues Mbadinga Madiya lors de la conférence de presse du gouvernement sur la riposte sanitaire du Covid-19, ce vendredi 12 février 2021 a l’immeuble Arambo. Mettant ainsi un terme à l’impasse dans laquelle se trouvaient les tenanciers des bars, snacks, discothèques et boîtes de nuit depuis un an.


Ce sont donc, 197 structures sur 333 soit 59% qui ont été retenues pour paiement, car ayant des dossiers à jour sur le plan administratif. En effet, dans un courrier en date du 8 février 2021 a l’attention du Premier Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, les tenanciers y fustigeait le comportement du gouvernement qui avait décidé de la fermeture de leurs structures depuis le vendredi 13 mars 2020 par le biais du Ministre de la communication et Porte-parole du gouvernement de l’époque.

De ce fait, le principe de parallélisme de forme et de compétence donne obligation au gouvernement de réparer le préjudice causé à autrui. Ceci est vrai d’autant plus que les structures de nuit sont le seul secteur d’activité qui reste fermé depuis l’avènement de la pandémie du Covid-19 à ce jour.


Comment comprendre que toutes les déclarations faites à l’endroit des propriétaires et travailleurs de structures de nuit étaient devenues superfétatoires du fait que jusqu’à la dernière conférence de presse du gouvernement aucuns responsables des 197 structures éligibles n’avait été convié à une quelconque discussion sur les modalités et montant de paiement, ce qui s’apparente pour les tenanciers à une forme de dicta. Car, depuis bientôt un an les responsables de famille qu’ils sont et qui ont pour employés des centaines de jeunes gabonais sont considérés comme des pestiférés.

Gageons que cette situation qui perdure depuis plusieurs mois déjà trouve son épilogue le lundi 15 février 2021 comme prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top