Le RPM orphelin de Serge Maurice Mabiala

C’est le coup de tonnerre que vient d’enregistrer le Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM), le Parti que dirige Alexandre Barro Chambrier.  Avec la désertion de Serge Maurice Mabiala, le RPM tombe en lambeau.

Jusque là Député du RPM, Serge Maurice Mabiala a très vite trouvé un point de chute au Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) comme Secrétaire exécutif. Un Parti dirigé par Michel Menga M’Essone, qui est par ailleurs Ministre de la Culture et des Arts, et proche du Président de la République Ali Bongo Ondimba.

Pourquoi une telle désaffection ? On reproche au Président du RPM, Alexandre Barro Chambrier son égotisme et son manque d’ambition politique surtout à l’approche de l’élection présidentielle de 2023. C’est malheureusement un signal fort sur l’impossibilité d’Alexandre Barro-Chambrier de se positionner comme leader de l’opposition qui elle se retrouve en morceau autant avec Jean Ping qu’avec l’oubliable Guy Nzouba ou encore d’autres comme Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi, Anges Kevin Nzigou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top