Le Syndicat national des travailleurs de l’AGASA jugé sans fondement juridique

Douche froide pour les membres du Syndicat national des travailleurs (SYNATA) de l’Agence nationale de sécurité alimentaire (AGASA). Selon l’article 305 du Code du travail il ressort que le dossier dudit syndicat est sans fondement juridique et surtout il semblerait que la procédure de création dudit syndicat n’a pas été respectée. 

Le SYNATAqui seprévalait encore le 7 mai dernier de toutes les qualités vient brutalement de redescendre sur terre. En effet, après avoir été informé de la création  du syndicat national des travailleurs de l’Agence et à l’installation de son bureau, l’administration de ladite structure a sollicité les lumières du ministère du Travail pour légitimement reconnaitre ce collectif. Et selon ce dernier, le SYNATA est un syndicat irrégulier.

« L’exigence du respect de la procédure relève non seulement de ce dispositif législatif national mais également des règles de l’Organisation internationale du travail (OIT) notamment la convention n°87 sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical qui prescrit le respect de la légalité dans le processus de création des organisations syndicales », a-t-on pu lire dans la note interne de l’Agence qui reprend la position du ministère du Travail. 

Autrement dit, ce syndicat ne peut en aucun casmener une quelconque activité au sein de l’Agence nationale de sécurité alimentaire. Une annonce qui a totalement laissé sur le carreau certains membres dudit mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top