Le transporteur Guy Nzouba-Ndama transféré à Libreville pour les besoins d’enquête

Le président des Démocrates, Guy Nzouba-Ndama qui a été interpellé le week end écoulé par les militaires et douaniers à la frontière Congo Gabon avec plusieurs valises contenants des billets de banques sera finalement transféré de Franceville à Libreville pour les besoins d’enquête diligentée par la DGR.

La Direction générales des recherches (DGR) qui mène une enquête préliminaire dans cette affaire où l’on soupçonne une ingérence étrangère dans le processus électoral (ce qui est punit par la loi gabonaise) a décidé; pour les besoins d’enquête, du transfert du président du parti Les Démocrates à Libreville.

Selon une source concordante,compte tenu des éléments du dossier, l’ancien président de l’Assemblée nationale devrait être inculpé pour « blanchiment des capitaux » avant d’être jugé devant la Cour criminelle spéciale. Il est établi que ce dernier n’a pas effectué les déclarations requises auprès de la douane. Et qu’il a par ailleurs menti aux agents, indiquant que ces valises contenaient des « effets personnels » appartenant à son épouse.

Notons que les faits dont Guy Nzouba-Ndamaest soupçonné aujourd’hui sont constitutifs de l’infraction de « contrebande de marchandises prohibées ». Or, le Code des douanes punit sévèrement cette atteinte à la loi. L’article 470 prévoit des sanctions pénales, notamment une peine d’emprisonnement de trois mois à un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top