L’économie gabonaise plus résiliente au Covid-19

C’est l’annonce faite par le Ministre de l’Economie et de la Relance, Nicole Janine Lydie Roboty. Cette dernière déclare même que la croissance devrait se situer entre 1 et 2 % en 2020, mais pour un rebond de 5 % en 2021. 

En effet, l’économie gabonaise a subi un triple choc lié à la chute de la demande mondiale des produits d’exportation, à la baisse des cours de produits de base et au ralentissement de certaines activités au niveau national, suite aux mesures de lutte contre le Covid-19. Par conséquent, les recettes d’exportation et le budget de l’État seraient également en repli. Même les services, y compris les services pétroliers du fait du report de certains investissements, le BTP en lien avec le ralentissement de l’investissement public et les autres industries. Toutefois, les secteurs des mines, rentes, transports et raffinage ont été épargnés. 

En ce qui concerne les finances publiques, la décrue du prix et de la production de pétrole, ainsi que le raidissement de l’activité hors pétrole sont la résultante d’une baisse des recettes budgétaires d’environ 4 points du PIB par rapport à 2019. De même, les dépenses totales enregistrent une baisse de 1,5 point avec le relèvement des dépenses de santé en lien avec l’effort de lutte contre le Covid-19.

Globalement, le Covid-19 impacte négativement notre économie. Toutefois, comparativement à certains pays du continent, nous montrons de meilleurs signes de résilience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top