L’émissaire d’Ali Bongo présente à l’ouverture de la COP15 à Abidjan

Ouvert ce 9 mai courant à Abidjan en Côte d’Ivoire, la 15ème session de la Conférence des parties de la Convention des Nations (COP15) qui se tient sur le thème de la lutte contre la désertification a vu la participation de la représentante du Chef de l’Etat gabonais, le premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda.

Au cours de ce sommet sur le climat le chef du gouvernement gabonais a lors de son intervention rappelé l’engagement du Gabon dans la préservation de l’écosystémique du Bassin du Congo dont la perte « provoquerait des centaines de millions de réfugiés climatiques, avec un effet dévastateur sur la paix, la sécurité et la stabilité en Afrique ».

Une occasion également pour Rose Christiane Ossouka Raponda de présenter plus avant aux chefs d’État et de gouvernement, la contribution du Gabon à la stratégie de restauration des terres dégradées et son impact sur l’atténuation des effets néfastes provoqués par les sécheresses en conséquence du dérèglement climatique.

« Préservation du climat, de la biodiversité, des forêts, des océans et des sols… le Gabon est un leader en matière d’environnement grâce à l’engagement sincère et constant du Président de la République S.E Ali Bongo Ondimba. Très honorée de l’avoir représenté lors de l’ouverture de la 15ème session de la Conférence des parties de la Convention des Nations (COP15) sur la lutte contre la désertification à Abidjan le 9 mai et d’avoir échangé avec S.E Alassane Ouattara », a fait savoir le chef du gouvernement sur sa page officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top