Les Démocrates, un parti politique en voie de disparition ?

Guy Nzouba Ndama, le président de la formation politique « les Démocrates » aura- t-il encore de l’énergie pour permettre à sa formation politique de l’opposition d’avoir encore des élus au regard de la démission de trois de ses cadres et non des moindres qui ont quitté le bateau pour le parti démocratique gabonais(PDG) ? C’est du moins ce que l’opinion publique se pose comme question.

D’abord Jean Norbert Diramba, l’ancien maire de Mouila qui a été nommé au Ministère du Tourisme, suivi de Jean-Pierre Doukaga Kassa, le député du 1er arrondissement de Tchibanga désormais à la tête du Ministère de l’Economie numérique, le troisième quant à lui, Maxime Ondimba, ancien maire de la commune de Medouneu, a récemment été nommé au poste de Haut-commissariat de la République.

En effet, les départs de ses ténors  et membres incontournables du parti de Guy Nzouba Ndama ont énormément fragilisé cette formation politique qui vient de souffler sa cinquième bougie. Une célébration sans grande enthousiasme selon les différents échos. Esseulé et visiblement de plus en plus abandonné, ce dernier qui essaye de cacher son désarroi face à la situation et plus encore à quelques mois des présidentielles tente un dernier coup de bluff. Un tout ou rien à l’occasion de sa rentrée politique.

D’après  certaines indiscrétions, d’autres départs pointent à l’horizon avant  2023, de quoi finir d’achever ce patriarche qui finalement ne trouve plus aussi attractive le camp de l’opposition plus que jamais moribond. Aussi, il parait que Séraphin Akure-Davain serait sur le point de claquer la porte du parti les « Démocrates » de Guy Nzouba Ndama.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top