« … les députés sont devenus des souffre-douleurs de leurs électeurs » dixit Faustin Boukoubi

Le président de l’Assemblée Nationale, Faustin Boukoubi à l’occasion d’une conférence de presse organisée le week-end dernier au sein de l’institution qu’il dirige est revenu sur le rôle d’un député qui semble malheureusement méconnu par la population qui certes espère un mieux être et plus d’actions de la part de ces représentants du peuple

Selon Faustin Boukoubi, le député en plus de sa mission principale doit également jouer les interfaces entre le gouvernement et la population. « C’est la raison pour laquelle nous recueillons leurs préoccupations, quand bien même nous ne sommes pas en charge de la construction des routes, des dispensaires, des écoles et autres infrastructures. Ce qui fait que les députés sont devenus des souffre-douleurs de leurs électeurs, lorsqu’ils constatent que leurs doléances n’ont pas été satisfaites. »

En effet pour ce dernier, conscient de la situation, les députés continuent néanmoins à garder à l’esprit le bien être de la population dans son ensemble. Pour ce fait, ils n’ont de cesse de continuer à rester à leur écoute tout en espérant que leurs préoccupations seront matérialisées par le gouvernement. Lequel notamment, lors de l’examen de la loi de finances est informé desdites préoccupations par les élus du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top