Les médias privés en ligne exemptés du paiement de la redevance pour la période de 2021

C’est du moins ce qui ressort de la rencontre tenue le 12 avril courant entre les responsables des patrons de presse en ligne et le président de la Haute autorité de communication (HAC), Germain Ngoyo Moussavou et ce, quelques jours après avoir invité ces derniers à se mettre en règle le plutôt possible sous peine de sanction.

Cette séance de travail initié par la Haute autorité de communication et qui a vue la participation des responsables de l’Organisation patronale des médias (Opam) et de la Fédération des organisations de la presse gabonaise (FOPGA) a été l’occasion pour les différents parties de trouver des pistes de solutions suite à l’annonce faite par la HAC et qui a suscité l’ire des responsables de presse en ligne en particulier.

« Mon rôle à moi n’est pas de tuer la presse bien au contraire. Soyez en rassuré, je ne suis pas en mission commandée pour forcer la presse à mettre la clé sous le paillasson. Nous sommes une famille, nous sommes là pour construire« , a fait savoir le président de la HAC, Germain Ngoyo Moussavou.

En effet, l’une des bonnes nouvelles de cette rencontre pour les responsables de presse en ligne est tout de même que la Haute autorité de communication a après avoir tenu compte des facteurs bloquants notamment la baisse de la subvention allouée à la presse et la crise sanitaire actuelle marquée par la pandémie à coronavirus, décidé d’annuler le paiement de la redevance au titre de l’année 2021 et d’accorder un moratoire pour l’année 2022.

Une excellente nouvelle saluée par le président du Cercle des patrons de la presse privée en ligne (CPPPL), Thierry Mebale Ekouaghe qui s’est dit heureux de ce dénouement. « On ne peut que saluer la décision du président qui a pris sur lui d’annuler la redevance de l’année 2021. Nous n’allons plus la payer. Pour ce qui est de l’année 2022, nous allons trouver un moratoire », a-t-il déclaré. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top