Les secrets et trésors de la Grotte Iroungou seront exposés au musée national en août prochain

C’est un travail de mémoire sur l’histoire du Gabon qui sera exposé au sein du musée national en août 2022 prochain. Il s’agit des objets découverts en 2018 au fond d’une grotte cachée dans la dense forêt de la Ngounié au sud du Gabon que bien des gens, des amoureux de l’histoire vont pouvoir contempler a annonce l’Agence nationale de parcs nationaux (ANPN).

« C’est une découverte unique en Afrique, car les restes humains y sont quasi inexistants », a commenté au terme de son enquête scientifique le géo-archéologue français et commissaire général de l’exposition, Richard Oslisly.

Dans la grotte baptisée Iroungou, recelant près de 30 squelettes, plus de 500 objets métalliques majoritairement en fer – couteaux, haches, pointes de sagaies, bracelets, colliers – et 39 dents percées de panthères et de hyènes ont été retrouvés, dispersés sur trois niveaux et datant du 14e siècle. Également, comptabilisés parmi ces trésors de la grotte, plus de 1 490 perles en calcite, des bracelets en fer et en cuivre…

Une découverte unique qui devrait permettre d’éclaircir quelques mystères d’une Afrique centrale dont l’histoire demeure méconnue. Cette exposition permettra également aux visiteurs d’acquérir des connaissances plus complètes, plus systématiques et plus précises du passé des populations vivant au Gabon au 14e siècle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top