L’inauguration du port sec d’Eboro prévue pour septembre prochain

Le 18 avril courant dernier, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Charles Mve Ellah a effectué une visite sur le chantier de construction du port sec d’Eboro dans la province du Woleu-Ntem. Pour lui, les travaux seront achevés en septembre 2022.

Grâce à ce port, il sera possible d’assurer la sécurité sanitaire des produits importés du Cameroun. Selon les autorités gabonaises l’infrastructure de contrôle et de désinfection de produits vivriers importés de ce pays frère devrait s’arrimer aux normes internationales. L’objectif étant d’offrir aux populations des produits alimentaires testés et déclarés sains. Un bon moyen d’éviter la commercialisation des aliments impropres à la consommation.

Le site d’une surface de 10 600 m2 hébergera plusieurs organismes concernés par l’importation des marchandises, de la vérification du tonnage et du paiement des taxes. Ainsi, au port d’Eboro, on trouvera des bâtiments administratifs de l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA), de l’Office central de lutte antidrogue (OCLAD), du ministère du Commerce et de la Douane. Le port sec aussi équipé du pont-bascule.

« Nous avons entrepris d’établir ici un cadre de transbordement. Au regard des explications qui m’ont été données, je peux me satisfaire de ce que ces travaux ont effectivement beaucoup avancé et qu’au regard de ce que les techniciens ont pu me dire nous osons espérer qu’au mois de septembre, nous allons procéder à l’inauguration de cet important outil transfrontalier », a souligné Charles Mve Ellah, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation après vérification de l’évolution du chantier.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top