l’ONG Freedom House : le Gabon bon élève !

L’ONG américaine Freedom House vient de publier son dernier rapport, ou elle classe les pays qui ne respectent pas les droits et libertés de leurs citoyens à l’étranger. Le Gabon dans ce classement s’en sort très bien et peut se féliciter, en ce qui concerne le respect des libertés.

Les meurtres, harcèlements, arrestations sont les manœuvres utilisées par certains pays à l’encontre de leurs compatriotes à l’étranger, notamment ceux qui s’opposent au système. Un phénomène qui, souligne l’ONG américaine, épargne le Gabon, classé dans la catégorie des bons élèves, respectueux des droits et libertés de ses citoyens à l’étranger.

L’ONG américaine Freedom House a recensé 31 pays comme étant les plus répressifs dans le monde, et relève 608 cas de « répression transnationale » menés par ces 31 pays depuis 2014. Parmi les pays épinglés figurent l’Ouzbékistan, la Russie, le Tadjikistan, l’Iran, l’Arabie saoudite, la Thaïlande, la Chine, Ankara, la Turquie ou encore, en Afrique, le Rwanda entre autres.

« Dans chaque cas, les autorités du pays d’origine s’en sont pris physiquement à des individus vivant à l’étranger, par le biais d’une arrestation, d’une agression ou d’intimidation physique, de déportation ou extradition illégale et d’assassinat suspecté », dit le rapport.

Au niveau de la sous-région d’Afrique, le Gabon est considéré comme un pays protecteurs des libertés individuelles. En Afrique centrale, il figure dans la catégorie des bons élèves. Un rapport qui vient encenser le Gabon le gouvernement dans sa lutte pour le respect des libertés des concitoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top