Lutte contre l’insalubrité : Christine Mba Ndutume annonce des sanctions à l’endroit des populations

Après plusieurs tentatives destinées à mettre un terme au phénomène de l’insalubrité grandissante dans le Grand Libreville et plusieurs projets qui visiblement sont resté en état de projet, ou ont été soldé par un énième échec. L’édile de la commune de Libreville vient de décider de solutionner le problème autrement.

En effet, le maire de Libreville, Christine Mba Ndutume Mihindou a décidé de lutter directement contre l’incivisme des populations en matière de gestion et de dépôt des déchets ménagers. Pour ce faire, un arrêté a été signé en ce sens.

Selon ledit arrêté, « tout contrevenant aux règles de conditionnement, de conservation et de dépôt des déchets ménagers sera puni soit d’une amende allant de 500 à 50 000 FCFA, soit d’une sanction-réparation, notamment le nettoyage des abords du Point d’apport volontaire (PAV), du bac ou benne à ordure ou de tout autre travail manuel proportionnel au degré de l’infraction commise.

Toute personne ayant envoyé ou laissé un enfant de moins de 13 ans déposer les déchets ménagers dans les bacs ou bennes à ordures ou PAV, est passible d’une amende de 500 à 50 000 FCFA. Les mêmes sanctions seront également infligées à toute personne ayant jeté, déposé ou abandonné les déchets sur la voie publique, les lieux publics, les bassins versants et les plages.

Il en est de même pour celui qui urine ou dépose des matières fécales sur la voie publique ainsi que celui qui brûle les déchets sur la voie publique. Les ménages doivent « impérativement » conditionner leurs déchets dans les sacs poubelles. Les déchets sont obligatoirement déposés dans les bacs ou bennes à ordures, dans les PAV ou tout autre lieu indiqué par les pouvoirs publics, aux heures fixées. Les déchets ménagers sont déposés aux PAV, tous les jours de 18 heures à 21 heures. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top