Mairie de Libreville : la décentralisation, premier combat de Christine Mba

Les maires d’arrondissement ces dernières années ont souvent revendiqué et souhaité avoir des moyens pour mener à bien leurs activités. L’absence d’une décentralisation au sein de  l’administration de l’hôtel de ville de Libreville continue un frein au bon fonctionnement des mairies d’arrondissement. Le premier combat du maire central devrait être la mise en place d’une forme de décentralisation qui leur donne un minimum d’autonomie pour agir dans leurs communautés.
 
 En effet,  le chantier de l’hôtel de ville est très vaste, le nouveau Maire va devoir mettre des nouvelles stratégies pour  offrir une image un peu reluisant  à cette institution,  en faisant oublier les passages de Léandre Zué et Eugène Mba dont les règnes sont entachés de malversations financières et de corruptions.
 
Elle devra également s’entourer des collaborateurs qui maîtrisent parfaitement la feuille de route des autorités.  Une bonne collaboration avec  les maires d’arrondissement  est très importante. Pendant ses  deux ans de mandat, elle  doit être  au service de la communauté et  mettre en place une  gestion transparente au sein de cette institution.  Une mission que cette ancienne sénatrice devrait mener à bien. Le Maçon est très attendu au pied du mur pour améliorer les conditions des populations de Libreville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top