Marché financier: le Gabon présente sa stratégie annuelle des valeurs du Trésor en 2022

La stratégie 2022 de la République gabonaise menée conjointement par la Direction générale de la comptabilité publique et du Trésor  et la Direction générale de la Dette (DGD) veut mobiliser un montant de 450 milliards de francs CFA au titre des Bons du trésor assimilables (BTA) et Obligation du trésor assimilables (OBT), pour essentiellement financer le Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Vendredi 25 février 2022, la capitale gabonaise a servi de cadre à la présentation aux différents investisseurs du calendrier des émissions de titres pour l’année 2022.

Lors de sa présentation, et conformément à son rôle de financier de l’Etat à travers l’émission des emprunts, le Trésor public s’active, le Directeur général de la Comptabilité publique et du Trésor, Franck Yann Koubdje a rappelé l’importance que revêt cette stratégie notamment pour la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

«Les fonds récoltés rentrent dans le cadre de la stratégie du Plan d’accélération de la transformation (PAT) qui permet de booster la croissance du pays. Donc, l’essentiel de ces ressources sera orienté vers l’investissement au sein de la République gabonaise. Et le fait de rencontrer régulièrement ces investisseurs, permets aujourd’hui d’assurer et suivre les mécanismes de remboursement. Les investisseurs ont d’ailleurs été satisfaits de notre niveau de remboursement en 2021», a indiqué Franck Yann Koubdje.

En effet, cette rencontre organisée conjointement par la Direction générale de la comptabilité publique et du Trésor  et la Direction générale de la Dette (DGD) s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’endettement et de la Loi de Finances 2022.

Ainsi, la stratégie 2022 prévoit un montant global d’émission de 736 milliards de FCFA réparti en 486 milliards de FCFA en Bons du Trésor assimilables (BTA) et 250 milliards de FCFA en Obligation du Trésor assimilables (OTA). A noter que les émissions de BTA seront composées essentiellement des maturités de 13,26 et 52 semaines et seront émis quasiment au cours de chaque semaine de l’année 2022. Les OTA quant à eux seront composés des maturités de 3 ans à 5,25%, de 5 ans à 6,25%, de 7 ans à 7,25% et de 10 ans à 8,25%.

Par ailleurs, interrogé sur la question de l’encours de la Dette, le directeur général de la DGD Fernand Ngoussi a tenu à apporter des précisions sur son montant exact.  « Actuellement, l’encours de la dette est de 6 500 milliards de FCFA. Et pour ce qui est du taux d’endettement, il est de 65,9% du PIB donc ce taux d’endettement n’a pas dépassé le seuil communautaire », a-t-il expliqué.

Après le Cameroun, le Gabon, le directeur général du Trésor a indiqué que la prochaine étape sera le Congo, la Guinée Equatorial dans la mesure ou il est important de faire vivre le marché et d’échanger avec les différents SVT sur les problématiques qui sont liées aux différents marché financier de la sous-région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top